Tout doucement mais sûrement, le WAC version 2017-2018 se met en place. Aby Yao, l’entraîneur des Guêpes et tous les autres membres du staff technique travaillent pour mettre en place une équipe compétitive pour la nouvelle saison. « Vous verrez une belle équipe du WAC », promet le coach principal.

Coach, quel bilan faites vous de la préparation de votre équipe après un mois et demi passé au labo?

Il est encore trop tôt pour dresser un bilan vu que nous continuons encore d’observer certains joueurs susceptibles de renforcer nos rangs. Cela dit, il y a quand même un sentiment de satisfaction au regard de l’engagement des joueurs aux séances d’entraînement. Je pense que nous avons de la bonne graine. C’est encourageant.

A quel niveau êtes-vous dans la préparation d’avant-saison ?

Nous avons fini avec le travail physique il y a quelques semaines. Nous sommes à la phase technico-tactique. Cette étape consiste donc à familiariser les joueurs avec notre philosophie de jeu.

Vos poulains vous ont-ils convaincu à ce niveau ?

Les anciens sont beaucoup plus habitués à notre style. Avec eux,  il n’y a aucun souci. Le gros du travail doit se faire avec les nouveaux. Ils ont commencé petit à petit à s’adapter. Au fil du temps, ils auront le bon tempo.

Coach, à l’issue des matches amicaux disputés par votre équipe, notamment celui perdu face à l’Asec (1-3), peut-on dire que vous avez désormais une idée de l’état de forme de vos poulains ?

On ne peut pas juger l’équipe sur ce seul match. Mais soyez rassuré, d’ici le 14 octobre prochain, vous verrez une très belle équipe du WAC.

Le départ de nombreux joueurs vers d’autres cieux ne sera-t-il pas préjudiciable à votre équipe qui sera sur plusieurs fronts ?

Non. Nous avons une équipe interchangeable. Nous avons doublé les postes. Et laissez-moi vous dire que ceux qui sont arrivés ont du talent à revendre. Soyez donc patients.

Peut-on savoir pourquoi avez-vous fait une part belle aux joueurs issus de votre académie plutôt que de recruter des joueurs aguerris ?

Au WAC, nous faisons la politique des jeunes comme s’évertue à dire le président. Et il a parfaitement raison. Parce que dans l’antichambre, il y a des talents. Les 5 joueurs que nous avons fait monter dans l’équipe première ont été réguliers durant le championnat des jeunes. Nous pensons qu’ils ont les aptitudes pour évoluer au haut niveau.

Quel message avez-vous à donner aux supporters et sympathisants du WAC ?

Je leur demande de faire bloc autour de l’équipe et de ses dirigeants. Nous nous savons très attendus cette saison. C’est vraie qu’il y a une pression qui pèse sur nos épaules parce qu’il faut maintenir le cap. Mais grâce à Dieu, nous atteindrons nos objectifs.

Interview réalisée par V.Soumahoro