« Apporter mon expérience au Wac »

Une nouvelle aventure commence désormais pour Mandjui Boris qui s’est engagé avec le Wac pour une saison renouvelable. Une aubaine qu’il entend saisir pour se relancer. « Je suis venu apporter mon expérience », a-t-il dit en substance lors de l’interview qu’il nous accordée il y a quelques jours au siège administratif du Wac au Plateau.

Quel est le sentiment qui vous anime après avoir rejoint les rangs du WAC ?

Je suis très heureux. J’ai tellement été bien accueilli par nouveaux coéquipiers et mes dirigeants. Au point que je n’ai pas senti que je venais d’une ancienne famille. C’est avec une très grande émotion que je rejoins cette formation du Wac.

Peut-on savoir les raisons qui vous ont poussé à signer en faveur des Guêpes ?

Il y a certes eu des propositions. Mais j’ai surtout été motivé par le beau jeu produit par cette équipe. Il faut toutefois dire que certains présidents avec lesquels j’ai échangé m’ont dit que de bonnes choses.

Vous arrivez dans un groupe où il y a déjà un grand gardien de la trempe d’El Hadje Danté qui jusque là occupe un poste de titulaire. N’avez-vous pas peur de cirer le banc ?

Je suis bien conscient de la concurrence qui m’attend au sein de ce club. Mais, on ne va pas en guerre pour perdre. J’ai confiance en mes qualités. Donc je vais me battrai pour gagner ma place. Cependant, que je sois sur le terrain ou pas le plus important, c’est le groupe et les objectifs qui nous ont été assignés. J’attends donc apporter ma petite expérience afin d’aider le Wac à aller de l’avant.

Justement, à propos des objectifs, que vise le WAC cette saison ?

Avant tout autre ambition sur le plan local, la priorité c’est d’abord le maintien. Et ensuite, on essaiera,  pourquoi pas de faire mieux que la 2e place acquise la saison dernière. Au pire des cas, nous devons maintenir le cap. En ce qui concerne, notre participation à la Ligue des champions, l’objectif est de se qualifier pour la phase de poules. On espère y arriver.

Le tirage au sort de la Ligue1 prévoit dès la deuxième journée un autre choc Asec-Wac. Comment voyez-vous cette rencontre ?

C’est un match qui s’annonce déjà bouillant vu la dimension des deux équipes. Je crois que ce sera du 50/50. C’est pourquoi, il est important pour nous de bien démarrer la saison face à Moossou afin d’augmenter notre capital-confiance. Si c’est fait, alors on aura notre mot à dire face à mon ancien club.

Quel message avez-vous à lancer à l’endroit de vos fans ?

Juste leur dire merci. Car si j’ai pu relever la tête durant les moments difficiles que j’ai traversé, c’est grâce à leurs encouragements et leurs prières. Qu’ils continuent de me soutenir. Le meilleur est à venir.

Interview réalisée V.Soumahoro