Le WAC et Enyimba, respectivement classés 2e avec 4pts et 1er avec 6pts du groupe C ont rendez-vous ce dimanche (16h GMT), au stade Robert Champroux de Marcory. A quelques heures de ce choc tant attendu entre les deux équipes qui dominent cette poule, la concentration est de mise chez le représentant ivoirien. En effet, rentrés au vert ce matin, pour préparer ce match dans la plus grande sérénité, Kouassi Diallo et ses coéquipiers affichent déjà leur détermination de prendre leur revanche sur cette équipe nigériane qui les a battus à l’aller sur le score de 1-0. « C’est un match à ne pas rater. Les dirigeants ont fait leur part de sacrifice pour nous motiver comme il se doit. C’est à nous de leur renvoyer l’ascenseur en allant chercher les trois points. Ce qui est largement dans nos cordes », a-t-il commenté. Une confiance partagée par son coéquipier, Yao Kouassi Attohoula. « Le moral est au beau fixe. Nous avons tous envie de donner le meilleur de nous pour faire tomber Enyimba. L’enjeu pour nous c’est de récupérer notre première place. Et j’avoue que nous avons les moyens pour y arriver », fait-il savoir. De retour de blessure après plus d’un mois, Mofossé Karidioula, reste quant à lui, persuadé que le WAC saura profiter de l’avantage du terrain pour faire la différence. « Nous aurons avec nous notre public. C’est un atout non négligeable qu’il faut saisir pour gagner notre match à domicile », ajoute-t-il. Des propos qui dénotent de la volonté des protégés du président Koné Abackar dit « Moïse Katumbi » de se racheter après le faux pas du Nigeria. La balle est donc dans le camp.
V.Soumahoro