6e au terme de la 10e journée, le WAC n’abdique pas quant à sa volonté de jouer à fond le titre. C’est en tout cas, le message fort que le coach Aby Yao Louis a lancé à l’endroit de tous les adversaires des Guêpes de Williamsville.

Coach, le WAC vient  d’enregistrer son 8e match nul de la saison dont le 6e consécutif, comment expliquez-vous cela?

C’est une situation qui nous désole tous. D’autant plus que nous abordions tous les matches avec la ferme volonté de les gagner. Malheureusement, chaque fois nous passons près du but. On espère rectifier le tir.

Ces résultats ne vous mettent-il pas sous pression vu que vous lorgner le titre cette saison ?

Non ! Bien au contraire, cela nous emmène à redoubler d’effort afin d’avoir un visage beaucoup plus reluisant lors de nos prochaines sorties. Je pense qu’on n’a rien à craindre. Le championnat est loin d’être terminé. Malgré tout, on est tout de même satisfait.

Pourquoi ?

Parce qu’on est à ce jour la seule équipe de Ligue1 à n’avoir perdu aucun match. C’est un exploit que certaines personnes ne relèvent pas.  Nous méritons d’être encouragés.

Le prochain adversaire du WAC se nomme l’ASI. Dans quelles conditions préparez-vous cette rencontre ?

Il n’y a aucune disposition particulière prise pour préparer ce match. Seulement, après avoir tiré les leçons de nos différents résultats, nous travaillons de sorte à rectifier le tir. Je suis content que nous n’ayons pas pris de but à Bouaké. Maintenant, nous travaillons de sorte à être efficace devant.

A votre avis, quelle sera clé du match face à l’Asi ?

C’est l’adresse devant les buts. Et à ce niveau, nous bossons de sorte à relever le défi. J’espère que la chance sera de notre côté et que nous arriverons enfin à lancer la machine.

Interview réalisée par V.Soumahoro à Bouaké.