C’est une tradition désormais. La municipalité d’Adjamé est encore aux côtés du WAC dans le cadre des 16e de finale de la C1. «Nous sommes là pour apporter notre soutien au club de notre commune», a laissé entendre le chef de cabinet du premier magistrat de cette cité en la personne de Samaké Siaka, par ailleurs maire résident de Williamsville.

Qu’est ce qui explique votre présence à Casablanca?

Williamsville Athletic Club est l’une des équipes qui fait la fierté de notre commune sur le plan footballistique. Et en tant que collaborateur du maire Youssouf Sylla, il est important que nous nous retrouvions partout où le WAC se produit pour lui témoigner notre soutien. Comme à Bamako et à Abidjan, nous sommes à Casablanca pour soutenir notre club.

Quel est le message que le maire Youssouf Sylla vous à laissé pour les joueurs?

Il m’a chargé de dire aux joueurs qu’il est de cœur avec eux. Et qu’il leur apportera son soutien chaque fois qu’ils seront emmenés à défendre l’intérêt de notre commune et partant la Côte d’Ivoire.

Pour vous qui venez d’échanger avec les dirigeants de cette équipe, peut-on savoir l’état d’esprit qui anime tout le groupe à quelques heures de ce match important contre le Wydad?

Le moins que je puisse dire est que j’ai vu des dirigeants sereins et impertubables. Leur état d’esprit traduit toute la confiance que nous plaçons à nos jeunes gens. On croit tous dur comme fer qu’il y a un très beau coup à jouer face au représentant marocain.

Est-ce à dire que le WAC a les arguments solides pour sortir des griffes du Wydad?

Absolument. Pour ce que nous avons vu à Bamako et à Abidjan, nous pouvons dire que l’exploit est permis. Personnellement, je suis confiant pour notre équipe.

Avez-vous un appel à lancer?

Je demande aux Ivoiriens résidents à Casablanca de faire l’effort de venir encourager leur jeune équipe. Aussi voudrais je appeler tous nos supporters et sympathisants restés à Abidjan de porter le club en prière.

Interview réalisée par V.Soumahoro à Casablanca.