Le WAC a certainement fait un pas important vers les quarts de finale en se jouant d’Enyimba 2-0). Pour autant, le capitaine Kouassi Diallo se veut prudent. Pour lui, rien n’est encore gagné. « Il faut se mettre au travail pour mieux négocier les deux derniers matches », dit-il dans cette brève interview.

On imagine la joie qui vous anime à l’issue de cette belle victoire…
Oui. Nous sommes très heureux. Car, après le faux pas au Nigeria nous étions dans l’obligation de gagner ce match afin de reprendre la tête de ce groupe. Dieu merci, nous avons accompli notre mission.

Vous avez pourtant eu du mal à vous affirmer?
Vous avez raison. Parce qu’en face, on avait un adversaire très physique. Et durant la première période, le vent nous a constamment gêné. Il fallait donc faire preuve de concentration et de vigilance pour se tirer du piège adverse. Ce que nous avons réussi à faire.

Peut-on déjà dire que le WAC a un pied en quart de finale avec ce succès?
Il ne faut pas très tôt se réjouir. Car, notre poule est serrée. Cela dit, cette victoire nous met en confiance pour la suite de la compétition. Nous allons nous remettre au travail pour mieux négocier les deux derniers matches face à Cara et Djoliba.

Interview réalisée par V.Soumahoro