Kouassi Diallo et ses coéquipiers ne chôment pas depuis leur arrivée, dimanche dernier, dans la capitale économique du Maroc à Casablanca. Aussitôt sur le sol marocain aussitôt au travail. C’est sur le gazon naturel du Wydad que les protégés du président «Katumbi» peaufinent leur stratégie pour espérer sortir des griffes du vainqueur de la Ligue africaine des champions 2017. En effet, tout est passé au peigne fin par l’encadrement technique dirigé par coach Aby Yao Louis. En plus de nombreux exercices aussi bien offensifs que défensifs auxquels ils ont été soumis lors de l

dig

eur première séance d’entraînement, les 17 joueurs retenus pour cette bataille travaillent beaucoup sur la capacité à contenir la pression. Car, c’est à ce niveau que très souvent le Wydad parvient à faire la différence. Et ce n’est pas Kablan Marcelin, le coach adjoint du WAC qui dira le contraire. « Il est important pour nous de miser sur le mental. Nous savons ce qui nous attend. Nous boissons donc de sorte à gérer cette pression. Si c’est fait et que nous restons disciplinés, c’est sûr que le résultat suivra», à t- il commenté. Les Costauds sont donc au labo. Leur deuxième séance d’entraînement est prévue cet après-midi du lundi toujours au stade du Wydad. L’unique séance au stade Mohamed V est programmé demain mardi dans la soirée. Rappelons que l’équipe ivoirienne est à Casablanca en vue d’affronter le champion en titre de la C1 dans le cadre des 16e de finale de cette compétition. Le match aller aura lieu le mercredi sous le coup de 19h40.

V. Soumahoro à Casablanca