Parti de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, dimanche matin aux alentours de 8 heures GMT, le WAC est bien arrivé en Guinée Equatoriale après un peu plus de trois heures de vol.  L’équipe de Williamsville a marqué un temps d’arrêt dans la capitale équato-guinéenne, Malabo où elle a séjourné une nuit avant de s’envoler ce lundi en direction de Bata. En effet, c’est dans cette ville que les poulains d’Aby Yao Louis parachèveront la préparation de la manche retour du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération face au Deportivo Niefang.  Les 17 joueurs retenus pour cette ultime bataille, prévue, mercredi prochain auront deux jours pour peaufiner leur stratégie. Toute chose qui leur permettra d’aborder le dernier match qualificatif pour la phase finale dans de meilleures dispositions. Le WAC a donc là, une belle opportunité de rentrer dans l’histoire de cette compétition après avoir pris une bonne avance sur son adversaire au match aller à Abidjan sur le score de 2-0. Un avantage non négligeable que les protégés de Koné Abackar dit Moïse Katumbi devrait pouvoir capitaliser cet acquis afin de s’inviter dans la phase de groupe de la C2 version 2018.  Cependant, la bataille est loin d’être gagnée. Diallo Kouamé et ses coéquipiers qui l’ont si bien compris entendent jouer à fond cette confrontation afin de revenir sur les bords de la lagune Ebrié avec la qualification en poche. « Pour nous le compteur est à zéro. Avec l’aide de Dieu, nous ferons tout pour aller de l’avant », a-t-il promis. C’est cet après-midi que les Guêpes prendront connaissance de l’Estadio de Bata où se déroulera leur dernier match de C2 face au Deportivo Niefang.

V.Soumahoro