C’est vrai, le Wac éprouve des difficultés à se lancer dans cette Ligue1 version 2018-2019. Une situation qui dépeint sur son rang au classement général puisqu’il occupe la dernière place au tableau avec 4 pts-7. De quoi emmener certains observateurs sporifs et des sympathisants à tirer sur la sonnette d’alarme. Mais à la vérité et au vu des points d’écarts qui sépare la formation de Williamsville à ses concurrents directs dans la lutte pour le maintien, il faut dire que l’espoir est permis. Oui. Il y a de quoi à croire à un retour en force des protégés du président Koné Abackar dit Moïse Katumbi. D’autant plus qu’ils sont en train de retrouver peu à peu leurs sensations dans cette Ligue1. En effet, depuis l’arrivée du coach Marocain Rachid Ghaflaoui, beaucoup de choses ont changé. Notamment l’état d’esprit aussi bien du côté des dirigeants, de l’ensemble des membres du staff technique que des joueurs. Le sérieux au travail, et la quête permanente d’améliorer ses stats lors des séances d’entraînement dénote de la bonne volonté du technicien marocain à remettre le Wac sur les rails. Les jeunes loups à savoir Amani Kouadio, Ouffoue Stephane, Gbadji Ange, Gnolou Claude, Djakpa qu’il a lancé dans le bain sont entrain de s’affirmer au fil des matches. Et si l’on ajoute les renforts venus du Mali (deux défenseurs), que coach Rachid Ghaflaoui prépare dans l’antichambre, la mayonnaise devrait prendre d’ici peu de temps. Une chose est certaine, cette équipe du Wac qui n’a rien perdu de son football remontera la pente. Le déclic viendra sûrement de Gagnoa où elle a rendez-vous avec Lys la semaine prochaine pour le compte de la 11e journée.

V. Soumahoro